Savoir dire “non” au travail !

Sébastien DESBENOIT

15 février 2020

 

Savoir dire "non" au travail!

Comment un mot aussi court peut - il avoir autant d'impact sur notre bien être? Savoir dire non, dans nos organisations actuelles, c'est un problème que chacun d'entre nous rencontre régulièrement. Peur du jugement, d'être mal vu socialement ou encore peur d'être rejeté sont autant d'état émotionnel que nous souhaitons éviter au risque de le regretter.

Savoir dire non, cela ne s'improvise pas! Je dirais même plus que savoir dire non, ça s'apprend, ça se prépare, ça s'argumente. Car oui, cette croyance sociale ne demande qu'à être domptée, maîtrisée. Pour cela il est nécessaire d'apprendre à se connaître, d'apprendre à s'écouter, d'apprendre à exprimer son désaccord tout en justifiant son refus par des raisons objectives.

Dans son article, Margot Peignier nous prodigue 3 conseils pour "dire non" de manière opportune:

  • Etre franc et agir avec bienveillance et en toute transparence
  • Argumenter le "non"
  • Proposer des alternatives

Passez à l'action

Il est temps d'en finir avec ce sentiment de culpabilité. Ce sentiment qui vous pousse à vous excuser, à vous justifier lorsque vous refusez une mission ou une tâche. Dire non sans se justifier est une habitude à prendre.

Il est temps d'en finir avec toutes ces hésitations. Etre ferme et franc tout en étant honnête sur votre réalité professionnelle du moment sera un atout pour démontrer votre implication dans les projets que vous menez. On ne peut pas être partout à la fois sans avoir de déperdition.

Il est temps d'en finir avec les "oui" spontanés que l'on regrette. Dire oui tout de suite, c'est oublier un déterminant majeur de toute gestion de projet ou d'exécution d'une mission: les contours et les périmètres de l'action à mener (les délais, les moyens, les ressources humaines et financières, l'objectif, la vision stratégique, etc) Sans ces éléments, comment intégrer dans un plan de charge une nouvelle action ?

Mon conseil

Prenez le temps de répertorier vos missions et ajustez-les chaque jour selon l'état d'avancement. Soyez le plus exhaustif possible et surtout fixez vous des délais de réalisation . Cela vous donnera de la lisibilité sur les actions à mener et surtout le niveau de priorité et d'urgence dans lequel vous êtes. Pour ma part j'utilise Trello, un outil gratuit (dans une certaine mesure) qui est à la fois sur l'ordinateur mais également sur smartphone.

En conclusion

Il ne s'agit pas de tomber dans le "non" systématique. Tout est une question d'équilibre entre faire son travail du mieux possible avec l'implication nécessaire et éviter le sentiment que l'on profite de vous ou cette sensation que vous n'y arriverez pas avant même de commencer. Un conseil: écoutez - vous!

A un moment où l'on parle de plus en plus du bonheur au travail ou encore de la Qualité de Vie au Travail (QVT), la question de la gestion du plan de charge et de la gestion du stress au travail est centrale.

Pour aller plus loin

Lire l'article de Margot Peignier: "Comment savoir dire "non" au travail?

Blog sur la santé au travail - Savoir dire non au travail

Vous souhaitez vous tester sur votre capacité à osez dire "non"?

Le podcast de 20 min pour vous apprendre à dire non: Clotilde Dusoulier (Site internet: ici)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.