Le télétravail: pour tous mais pas n’importe comment!

@sebastiendesbenoit - 27 Août 2019

Je suis un adepte du télétravail! Non par défaut ou principe, mais parce qu’il correspond bien à mon profil de personnalité. J’aime les moments de concentration maximum pour avancer sur des projets ou des dossiers à forts enjeux. J’aime également retourner à mon bureau dans l’organisation pour laquelle je travaille pour participer aux réunions collaboratives ou pour réaliser des sessions ou séquences de formation. Aussi, la question qui se pose est de savoir, avant de demander ou d'accepter de travailler à distance, s’il n’est pas judicieux de scanner sa personnalité mais également l’environnement dédié?

Le télétravail va plus loin que la simple perception de liberté à laquelle on l’associe le plus souvent car il peut devenir une source de solitude ou encore d’isolement. Le risque c’est de développer le sentiment de ne pas être considéré ou de ne pas être reconnu comme un membre à part entière de l’organisation. Le risque c’est également de ne plus être informé sur ce qui se passe au sein de votre organisation et d’avoir toujours l’impression d’apprendre les nouvelles orientations ou les nouveaux projets au coin d’une porte. Toute ressemblance avec une situation vécue est purement intentionnelle!

Selon moi, le télétravail requiert des compétences mais aussi des qualités pour qu’il soit vécu de manière positive dans un environnement propice à la mise en pratique de celui – ci.

Tout d’abord des compétences car travailler à distance nécessite de maîtriser les outils numériques et collaboratifs. Ceux-ci vont vous permettre d’interagir de manière récurrente avec les collaborateurs d’un projet ou encore avec votre équipe de managers, de commerciaux, etc. Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions numériques et paradoxalement certaines ont tendance à éloigner plutôt qu’à rapprocher. Il est tellement facile d’envoyer un mail, d’y répondre etc. si bien qu’un employé est interrompu toutes les 10 minutes par un nouvel email et qu’un cadre passerait 5,6 heures en France et 5,4 heures en Europe à consulter ses mails. Flippant non!

Et vous, avez – vous comptabilisé le nombre de fois où vous consultez votre messagerie par jour et le nombre de mails que vous traités quotidiennement. Pour ma part, lorsque je suis sur mon temps professionnel aussi souvent que possible, je consulte et traite 2 fois par jour mes mails (Voir mon article « pourquoi je lis mes mails 2 fois par jour« ) Et si nous remplacions les emails par des discussions? (Voir article de Marjolaine Gaudard – L’ENTREPRISE SANS EMAIL)

Ensuite des qualités parce que si le télétravail peut s’appliquer à tout le monde encore faut – il adapter sa durée et sa fréquence selon le profil de personnalité de la personne concernée. On parle souvent de l’autonomie, de la responsabilité, de l’organisation, de la prise d’initiative comme les qualités essentielles pour travailler à distance. Pour moi, ce sont les qualités de base pour travailler à distance plusieurs jours par semaine par exemple. Mais on oublie une chose qui selon moi est primordiale; Télétravailler cela s’organise à plusieurs, avec ses collaborateurs, avec sa hiérarchie, etc. autour de principes de fonctionnement qui sont établis et qui sont communs. Pour moi « télétravailler » ce n’est pas qu’une question de distance. Paradoxalement je peux davantage échanger avec mes collaborateurs en étant à distance que lorsque je suis en présentiel derrière mon bureau. C’est un peu comme quand vous habitez au bord de l’océan en vous disant chaque jour que vous pouvez contempler un magnifique couché de soleil. C’est facile, c’est possible mais non organisé.

L’article de Sharon Feirereisen intitulé les « 13 conseils pour ne pas devenir fou si vous faites du télétravail » pose ici l’essentiel pour asseoir des routines tout au long de la journée. Du réveil où vous ferez quelques exercices d’étirement ou de respiration avec petit bambou par exemple, en passant par des routines comme si vous alliez au travail (Petit dej – douche …) en n’oubliant pas les pauses tout au long de la journée. Si vous désirez « télétravailler » ou si vous êtes déjà en situation de télétravail, les 13 points soulevés vont vous permettre d’identifier ce que vous avez mis en place et d’engager de nouvelles modalités. Alors, que vous vous orientiez vers un espace de coworking ou vers la mise en place d’une méthode de travail de type pomodoro (Voir article sur « Et si on organisait nos journées comme des entraînements sportifs! »), l’essentiel c’est de structurer votre propre écosystème dans lequel votre personnalité se sentira la mieux possible. Pour cela identifiez vos manques, vos besoins du moment et mettez en face les réponses ou les solutions que vous pourriez envisager.

Pour ma part, je vais me centrer dans un premier temps sur le développement d’une routine sportive. Comment? En adoptant les 5 piliers de l’Ikigaï qui sont:

Pilier 1 – Commencer petit : Consacrer 3 temps dans la semaine à une pratique physique en fonction de mon emploi du temps. Pour cela j’utilise un planning hebdomadaire qui en fonction de ma planification (Déplacements – sessions de formation – réunions …) me permet de positionner mes séances de pratiques sportives

Pilier 2 – Se libérer soi – même: Ne pas tomber dans la facilité en prétextant ne pas avoir le temps. Faire de ce moment un moment incontournable pour mon bien être parce que ça fait du bien tout simplement

Pilier 3 – Harmonie et durabilité: Inscrire ce moment dans une dimension écologique personnelle

Pilier 4 – La joie des petites choses: Commencer petit et avancer en ayant des objectifs en tête. Avancer par pallier pour ne pas abandonner. Si on vise l’échec, on obtient l’échec!

Pilier 5 – Etre ici et maintenant: Ne pas culpabiliser et profiter du moment où je serais avec moi même.

A vous de jouer pour trouver le conseil que vous souhaitez appliquer! La bonne nouvelle c’est qu’après avoir lu cet article, nous pouvons nous accompagner mutuellement.

Pour aller plus loin: Enquête Opinionway sur Qui sont ces salariés qui voudraient télétravailler?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.