Et si on organisait nos journées comme des entraînements sportifs!

Et si on organisait nos journées comme des entraînements sportifs!

Lorsque l’on commence la course à pied, un débutant va enchaîner des séances de plus en plus longues avec cette satisfaction : celle d’avoir couru le temps fixé avec une vitesse que l’on tient de mieux en mieux et de façon régulière. C’est peut être votre cas ! Dans ce cas bravo ! L’essentiel est de se faire plaisir tout en relevant ses propres défis. Mais savez-vous que vous pourriez augmenter votre performance en faisant ce que l’on appel des entraînements fractionnés. Kézaco allez- vous me dire ? Il s’agit d’organiser sa séance d’entraînement différemment en enchaînant des temps de course à vitesse maximale et des temps de récupération identiques à ce temps de course. Pour illustrer, l’idée est d’enchaîner 2 séries de 8 répétitions alliant 30s de course à plus de 100% de sa VMA et 30s de récupération active (en marchant) puis enchaîner cela 8 fois de suite. Pour quel objectif me direz –vous ? Et bien pour augmenter votre puissance aérobie, c’est-à-dire maintenir une vitesse de course élevée mais également améliorer la tolérance mentale à la fatigue.

Et si nous organisions nos journées de travail comme un athlète de haut niveau ? Et si on organisait nos journées en alternant des séries de temps de travail court associés à des temps de récupération puis entre chaque série s’accorder un temps de récupération plus important ? Bonne nouvelle, cette méthode existe et elle vise à augmenter votre productivité dans votre travail. Il s’agit de la méthode pomodoro. Je ne vais pas revenir ici sur l’origine de cette méthode vous trouverez de nombreux éléments sur le net. Néanmoins, comme pour un entraînement, sachez que s’approprier cette méthode durablement, prendre du plaisir à la mettre en œuvre et voir les effets bénéfiques doit se faire progressivement.

En effet, on ne change pas nos habitudes et nos routines de travail du jour au lendemain. Ce qui m’intéresse ce n’est pas la méthode au sens strict du terme. C’est comment dans nos organisations de travail nous arrivons à mettre en place ses fondements à savoir :

Organiser un premier sprint de 25 min puis s’accorder une pause de 5 min puis enchaîner à nouveau un sprint de 25 min puis à nouveau une pause de 5 min. Durant les pauses de 5 min, n’hésitez pas à vous dégourdir les jambes, à vous hydrater ou encore à vous étirer. Après avoir enchaîné 4 fois un sprint et un temps de pause (Ce qui constitue une première série) vous vous accorderez un temps de pause compris entre 15 et 20 min. Du luxe me direz – vous ? Certes mais vous l’avez bien mérité. Mais après 100 min de travail sans aucuns éléments perturbateurs pour vous détourner de votre unique élément d’attention, ça mérite bien une récompense. Et puis cerise sur le gâteau, votre cerveau va vraiment apprécier et va vous le rendre lors de vos prochains sprints. Vous avez des doutes, c’est normal. Il faut l’essayer.

Lorsque vous avez un temps de 2h30 devant vous (Sans réunion par exemple, oui cela arrive parfois) et que vous devez travailler sur un dossier de fond, c’est le bon moment pour tester cette méthode. Prenons l’exemple d’une préparation d’intervention dans le cadre d’un nouveau projet que vous menez. Votre objectif, informer de l’état d’avancement du projet depuis la semaine passée lors d’une réunion d’information de 30 min. Avant de débuter, débarrassez – vous de tous éléments perturbateurs. Cela veut dire, éteindre sa messagerie mail, mettre son téléphone en mode avion, fermer la porte de votre bureau, décrocher votre téléphone fixe, ayez un bureau dégagé de toutes notifications ou dossier, etc. Bref vous l’aurez compris, débarrassez – vous de tout ce qui peut détourner votre attention, perturber votre concentration. Vous êtes prêt ! C’est parti !

1er sprint de 25min : Identifier vos objectifs d’intervention pour votre réunion de 30 min et organiser les par ordre d’importance. Lors de ce 1er sprint vous répondrez par exemple à la phrase suivante : Je veux au terme des 30 min d’intervention que mes collaborateurs soient en capacité de …

Pause de 5 min – On s’étire, on respire, on s’hydrate. On peut faire une petite marche. Appréciez ce temps

2ème sprint de 25 min : Recenser l’ensemble des actions qui ont été mené depuis 1 semaine et identifier le niveau d’avancement selon le code visuel de votre choix. Lors de ce deuxième sprint vous répondrez par exemple à la phrase suivante : Pour atteindre mes objectifs, je dois partager les informations suivantes …

Pause de 5 min – On s’étire, on respire, on s’hydrate. On peut faire une petite marche.

3ème sprint de 25 min – Structurer votre déroulé d’intervention par des images, des phrases courtes et/ou des mots clés. Lors de ce 3ème sprint, vous répondrez par exemple à la phrase suivante : Afin d’optimiser mes 30 min, je veux que mes collaborateurs puissent définir les prochaines actions à mener …

Pause de 5 min – On s’étire, on respire, on s’hydrate. On peut faire une petite marche.

4ème sprint de 25 min – En fonction de votre stratégie d’intervention (Tableau blanc – powerpoint – prezi – etc.), mettez en forme votre intervention. Lors de ce 4ème sprint vous répondrez par exemple à la phrase suivante : Afin que ce temps soit efficient, je vais organiser mon intervention de la manière suivante …

Pause de 20 min pour vous. Il est temps de prendre un thé, de faire un peu d’activité, de lire vos messages sur facebook, twitter ou linkedin, etc.

Appréciez au terme de ces 100 min d’action effectives avec concentration et attention, après ces 30 à 40 min de pauses effectives tout le chemin parcouru. Avez – vous avancé ? Que retenez-vous de positif ? Vous a t’il été difficile de maintenir votre concentration pendant 25 min ? Ce dossier était – il motivant ? etc. Quelle amélioration pourriez-vous apporter à cette expérience ? Vous le savez, il n’existe pas de méthode idéale. La seule méthode qui fonctionne et celle qui s’inscrit dans le temps, celle qui vous correspond, celle qui a du sens et de l’intérêt, bref celle qui vous rend efficient.

Voici donc pour résumer la recette Pomodoro:

  • Organiser des séries de sprint de 25 min conjuguées à 5 min de pause
  • Avant votre 1er sprint, identifier les différentes étapes pour atteindre votre objectif afin d’organiser au mieux le nombre de sprints nécessaires.
  • Organiser vos différents sprints de 25 min comme des étapes successives vous permettant d’atteindre votre ou vos objectifs
  • Au bout de 4 répétitions (25 min + 5 min) faire une pause de 15 – 20 min puis recommencer par une nouvelle série
  • Durant la pause de 15 – 20 min, prenez soin de vous. Faites des choses pour vous.
  • Mettez – vous en mode pomodoro quand votre organisation de travail vous permet à minima de faire au moins une série (2h-2h30)
  • Respecter les volumes temporaires c’est optimiser votre agilité cérébrale et ainsi gagner en efficience et en productivité.

Personnellement j'utilise cette méthode dans le cadre de mes activités professionnelles. Je vous invite à lire "J'ai repris mes études, un mois après ..." et "Pourquoi j'ouvre mes mails 2 fois par jour"

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Rejoignez les 32 autres abonnés

Tweets

3 thoughts on “Et si on organisait nos journées comme des entraînements sportifs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.